Les 10 choses à savoir sur la sieste au travail

Les 10 choses à savoir sur la sieste au travail
Les 10 choses à savoir sur la sieste au travail

Dormir au travail est un rêve pour certains salariés, un cauchemar pour certains dirigeants et une réalité dans quelques entreprises qui ravit employés et patrons. Alors, quels en sont les avantages ? Que dit la loi en France ? Dormir au travail oui, mais où et comment ? Retrouvez les 10 choses à savoir pour pouvoir dormir sur vos deux oreilles au travail !

Ce que veut dire le mot sieste ?

Le mot sieste est emprunté à l’espagnol « siesta » et nous vient du latin « sexta ». Il signifie la « sixième heure du jour ». La sixième heure désignait alors l’heure de midi, qui était l’heure la plus chaude.

La sieste, c’est donc le repos que les « anciens » pratiquaient après le repas de midi. Il est d’usage de dire que la sieste fait partie du « patrimoine génétique de l’être humain » et serait programmée pour être pratiquée entre 12 heures et 15 heures. C’est en effet le moment où la fatigue apparaît et l’attention diminue.

Les différents types de sieste

Il existe différents types de sieste à adopter selon les effets recherchés et le lieu où vous vous trouvez. Au travail vous pouvez faire une :

Envie d’un fauteuil bien-être chez vous ou en entreprise ?

Une question ? Un essai ? Un devis ?

Sieste flash

Elle dure 5 minutes et s’apparente à une perte de conscience. Elle permet d’enrayer la somnolence et de redémarrer du bon pied.

Micro sieste

Elle dure le plus souvent 10 minutes. Là aussi, vous êtes aux frontières du sommeil. Vous allez perdre conscience sans forcément glisser dans un sommeil réel. Ces quelques minutes suffisent à retrouver un second souffle pour affronter le reste de la journée.

La sieste de « 20 minutes »

En 20 minutes, vous plongez dans un sommeil lent léger, l’entrée du cycle du sommeil. C’est la durée idéale pour une sieste efficace au travail. On parle même de 26 minutes comme étant la durée optimale. Et c’est la NASA qui le dit !

Par contre, oubliez la sieste plus longue au travail. Celle qui vous entraîne dans les bras de Morphée plus d’1h voire 1h30. Vous entamez alors un vrai cycle de sommeil, beaucoup trop long au travail. Elle est à privilégier pour le week-end pour récupérer d’une réelle dette de sommeil.

La petite histoire de la sieste… au travail

Il faut savoir que la sieste a toujours fait partie de la vie de nos ancêtres. Elle est couramment pratiquée par tous, jusqu’à la révolution industrielle (entre le XVIIIe et le XIXe siècle).

En effet, l’urbanisation de nos modes de vie, le travail en usine plutôt qu’aux champs, le développement du travail à la chaîne… sont autant de raisons qui poussent peu à peu à l’abandon de la sieste. S’endormir au boulot passe de mode et devient très mal vu en France. Mais depuis le début des années 2000, la sieste tente de refaire surface sur nos lieux de travail.

Sieste au travail en France : où en sommes-nous ?

La sieste au travail reste minoritaire dans les entreprises françaises. Néanmoins, le regard porté devient moins critique. Longtemps considérée comme honteuse, voire comme une faute grave, la sieste au travail est de plus en plus valorisée. La tendance générale autour de la QVT (Qualité de Vie au Travail) et la prise de conscience autour de la santé au travail font que la sieste au travail n’est plus un tabou. Elle devient une source de productivité, une arme pour lutter contre le stress, un argument pour séduire de nouvelles recrues.

De plus en plus d’entreprises, grands groupes ou start-up, installent des salles de sieste au cœur de leur bureau. Sans compter que, même la NASA a prouvé avec des études poussées qu’une « qu’une sieste de 15 minutes a des effets considérables sur notre vigilance, notre humeur et notre mémoire, augmentant ainsi nos performances cognitives de manière générale et réduisant nos risques de maladies cardiovasculaires de 37 % ». Alors, si elle est aussi bonne pour notre santé, qu’est-ce qu’on attend pour s’y mettre ?

Et ailleurs dans le monde, comment est perçue la sieste au travail ?

En Asie la sieste est reine. Savez-vous qu’en Chine le droit au repos est inscrit, depuis 1948, dans l’article 43 de la Constitution : « les travailleurs de la République populaire de Chine ont droit au repos. » En Chine, aucun employé ne craint de se faire surprendre à piquer du nez sur son clavier. La sieste est vécue comme indispensable pour être encore plus productif et dormir au travail fait partie de la culture chinoise.

Au Japon, la sieste est également adoptée par toutes les entreprises. Et ne pas la faire peut-être mal perçu par vos collègues ! Effectivement, si vous ne faites pas la sieste, c’est que vous n’êtes pas fatigué, c’est donc que vous n’avez pas assez travaillé… Il paraît que certains employés font semblant de dormir pour ne pas être dénigrés.

Aux États-Unis, la sieste au travail, un peu comme en France, séduit de plus en plus d’entreprises. Avec en tête de liste, toutes les entreprises de la « Silicon Valley » en Californie. Ces entreprises de la technologie et du digital ont révolutionné la sieste au travail.

En Europe, si les pays latins (Espagne, Italie) ont longtemps été les champions de la sieste tout court, les temps changent également. Les rythmes de travail ont chamboulé ces coutumes. Quant à l’Allemagne ou l’Angleterre, la sieste au travail y est encore balbutiante.

Sieste au travail : que dit la loi en France ?

Aujourd’hui, en France, rien ne légifère la pratique de la sieste au travail. Ni article de loi, ni accord législatif, ni norme conventionnelle et/ou réglementaire… Il incombe à l’entreprise, qui souhaite mettre en place la sieste au bureau, d’organiser et de structurer ce temps de repos. Cependant, elle ne peut pas faire comme bon lui semble. Elle doit se conformer à certaines règles pour éviter l’apparition de litiges avec ses salariés.

Notamment :

  • La mise à disposition d’un local dédié et de matériel adapté.
  • Assurer la sécurité de ses employés lors de la sieste (prévention des situations de harcèlement).
  • Égalité de traitement entre salariés d’une même catégorie d’emploi.
  • Établissement d’une charte gérant la sieste au travail.

Et à l’inverse, l’entreprise n’a pas le droit de rendre la sieste obligatoire pour tous les employés. C’est une option offerte aux collaborateurs qui souhaitent en profiter.

Il est aussi bon de rappeler que si rien n’encadre la sieste sur votre lieu de travail, être pris en flagrant délit de sommeil à votre poste de travail peut vous être reproché sous forme d’avertissement, voire de faute grave. Renseignez-vous bien avant de vous endormir au bureau !

Une salle dédiée à la sieste au travail 

Il est vivement recommandé de créer une salle de sieste, un espace consacré au repos des collaborateurs. Il doit être aménagé, conçu, pensé pour un repos bénéfique. Ce n’est ni une salle de relaxation ou un coin de la cafétéria, mais un réel espace dédié au repos avec du mobilier adapté. Si certaines entreprises vont jusqu’à créer des sortes de capsules individuelles avec des lits, il existe des fauteuils de relaxation, des fauteuils de sieste et toutes sortes de mobiliers faits pour dormir au bureau.

« Depuis 2007, Détentation a accompagné de nombreuses entreprises dans la création et l’aménagement de leur salle de sieste. Et cela demande de nombreuses compétences dans des domaines variés. Nous nous occupons de tout pour vous. Grâce à notre architecte diplômée, nous gérons l’aménagement de votre salle de sieste au cœur de votre entreprise. Des premiers plans, à l’installation du mobilier, reposez-vous sur nous ! »

Jonathan Cohen, Fondateur de Détentation

Quels accessoires pour une bonne sieste au travail ?

Votre entreprise a créé une salle de sieste et autorise le repos au bureau ? C’est à vous de jouer maintenant. Pensez à garder dans un tiroir de votre bureau votre « équipement » spécial sieste. Bouchons d’oreilles pour être totalement isolé, masque pour les yeux pour vous plonger dans les ténèbres, un petit plaid ou grand foulard à poser sur vous pendant votre sieste…

Et puis, pourquoi pas, une playlist relaxante. Et attention, faire la sieste, cela s’apprend. Au début, si vous n’arrivez pas à vous endormir, ne vous désespérez pas. Avec un peu d’entraînement vous allez trouver le bon rythme. N’hésitez pas à mettre un réveil pour vous réveiller au bout de 20 minutes. Ensuite votre organisme aura pris le pli et fera tout seul cette micro sieste !

Les avantages de la sieste au travail

De nombreuses études sérieuses ont prouvé les bienfaits d’une sieste courte. En dormant, pas plus de 20 minutes au travail, vous coupez votre journée et surtout vous :

  • Luttez contre la fatigue
  • Améliorez la qualité générale de votre sommeil
  • Boostez votre capacité de concentration
  • Améliorez votre mémoire
  • Libérez votre créativité
  • Réduisez votre stress
  • Soulagez vos tensions
  • Augmentez votre capacité d’apprentissage

La sieste au travail : un levier pour les équipes

À l’heure de la QVT (Qualité de Vie au Travail), les employés sont de plus en plus soucieux et exigeants sur tous les « à-côtés » qui encadrent leur travail : télétravail, salle de sport, crèche, salle de relaxation, salle de sieste… Autant d’atouts qui peuvent faire pencher la balance. Intégrer une entreprise qui dispose d’une salle de sieste pour ses collaborateurs est un levier comme un autre pour attirer et fidéliser ses équipes.

Les réponses à vos questions sur la sieste au travail

Puis-je dormir sur mon lieu de travail ?

Aucun texte officiel ne régulant le sommeil au travail, vous avez « a priori » le droit de dormir sur votre lieu de travail. Néanmoins, cela peut être très mal vu de piquer du nez en pleine journée. Votre employeur peut vous le reprocher, par avertissement ou faute grave. Si aucune salle de sieste n’est aménagée, restez discret…

Pourquoi faire la sieste au travail ?

Les bienfaits de la sieste au travail sont légion. En coupant votre journée par un petit somme vous allez gagner en productivité, en créativité, vous réduirez stress et tension. À vous le petit coup de fouet, qui va vous permettre de finir la journée en pleine forme.

Quelle est la durée maximum d’une sieste ?

Pour être bénéfique une sieste au travail doit rester une micro sieste ou ne pas dépasser les 20-30 minutes. Au-delà, vous allez vous enfoncer dans un cycle de sommeil profond et le réveil risque d’être pénible. Il vous sera difficile de retrouver vos esprits pour travailler efficacement. Gardez les longues siestes pour vos week-ends.

Envie d’un fauteuil bien-être chez vous ou en entreprise ?

Une question ? Un essai ? Un devis ?

LIVRAISON / INSTALLATION

Partout en France

LE MEILLEUR PRIX

On vous le garantit

PAIEMENT SÉCURISÉ

3X ou 4X
jusqu’à 2 000 €

DES GARANTIES

3 ans minimum

Panier
Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • UGS
  • Notes
  • Prix
  • Stock
  • Disponibilité
  • Ajouter le produit
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributs
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Comparer
Retour haut de page