C’est la fondatrice du HuffPost, Arianna Huffington, femme d’affaires, éditorialiste et désormais candidate au poste de gouverneur en Californie, qui le dit.

Celle qui a pendant longtemps été une hyperactive ambitieuse, une workaholic comme on dit de l’autre côté de l’Atlantique, a revu sa façon de voir les choses. La cause ? Tout simplement, le fameux « mal du Siècle », un burn-out auquel s’ajoute un manque de sommeil survenus en 2007.  À tel point qu’aujourd’hui son manifeste La Révolution du sommeil (édité chez Fayard) – oeuvre qui vous explique pourquoi dormir est tout sauf une perte de temps – vient d’être traduit en France.

Son long entretien donné au Point traduit bien la prise de conscience effectuée par la femme d’affaire, elle nous raconte effectivement que faute d’avoir le choix, car son corps ne suivait plus, elle s’est désormais passionné pour le lien existant (et de moins en moins contesté) entre bien-être et productivité.

Elle n’est pas la seule grande entrepreneuse à avoir saisi l’importance du bien-être dans le monde du travail, en effet, Jeff Bezos, PDG d’Amazon se targue d’avoir besoin de minimum 8H de sommeil par nuit pour améliorer ses prises de décision.

Les conséquences concrètes de ces prises de conscience ? Deux salles de sieste équipées de fauteuils massant dans les locaux du Huffington Post, désormais toujours réservées, une autre salle de sieste installée dans les locaux de son autre société, Thrive Global (star-up spécialisée dans le bien-être).

Deux chiffres important sont également avancés dans cet entretien: le manque de sommeil coûterait à l’économie américaine 411 milliards de dollars par an, et le stress ajoute un coût supplémentaire de 300 milliards de dollars. Des chiffres colossaux bien intégrés par les dirigeants d’entreprise qui sont donc entrain d’opérer, doucement mais surement, un changement des mentalités.

Pour preuve désormais lors des conférences, les cadres d’entreprise rivlisent sur leurs nombre d’heures de sommeil, alors que quelques années en arrière, c’était à celui qui dormait le moins de l’emporter.

La question à se poser est donc: dans votre entreprise, comment cela se passe ?

La salle de sieste, solution pour lutter contre le burnout et augmenter les performances de votre entreprise ? 3

Le burnout, qu’est ce que c’est ?

Appelé syndrome d’épuisement professionnel, également désigné par l’anglicisme burnout, il s’agit de l’accumulation d’une fatigue profonde, un désinvestissement de l’activité professionnelle, ainsi qu’un sentiment d’échec et d’incompétence dans le travail.

Souvent considéré comme le résultat d’un stress professionnel chronique (par exemple, lié à une surcharge de travail, un mal-être récurrent, une non évolution professionnelle) l’énergie, la motivation et l’estime de soi de l’individu déclinent, notamment à cause de l’incapacité à faire face aux exigences adaptatives de son environnement professionnel.

Le burnout peut se définir comme une situation de mal être physique et mental lié au quotidien professionnel. Il ne doit pas être confondu avec la dépression ou le surmenage.

Les symptômes du burnout :

  • Troubles du sommeil : Insomnies fréquentes, addiction aux somnifères…
  • Difficultés à se concentrer : Le manque de sommeil et le stress ont un impact sur la qualité du travail qui se traduit bien souvent par des difficultés à se concentrer.
  • Problèmes digestifs : Les conséquences du burnout sur le nerf vagal peut entraîner constipations, diarrhées, mauvaise haleine fréquente…
  • Douleurs musculaires : Les douleurs aux cervicales, les troubles musculo squelettiques (TMS) voire une boule au ventre liée à un stress musculaire font partie des signes qui peuvent révéler le syndrome d’épuisement professionnel.
  • Problèmes de peau : Les nerfs étant mis à rude épreuve cela peut avoir des conséquences sur la peau. Infections cutanées, mycozes et eczéma sont des symptômes malheureusement très réguliers.
  • Variation de poids : L’individu en plein burnout est sujet au stress qui lui pompe énormément d’énergie. Conséquence, les personnes touchées par un burnout mangent beaucoup plus ou au contraire être touchées par la perte d’appétit. Dans tous les cas, une variation de poids est un bien mauvais signal.
  • Problèmes cardiaques : Pouls élevé et hypertension artérielle sont des éléments qui peuvent être révélateurs d’un individu en situation de burnout
  • Addiction : Le burn out est une situation propice à la dépendance (cigarette, alcool, nourriture, sport…), comme de nombreuses situations de mal-être
  • Détérioration du rapport aux autres : Celui-ci se manifeste par une capacité à s’énerver plus rapidement qu’à l’accoutumée, à faire preuve de cynisme et de pessimisme. Inversement une personne en situation professionnelle peut ressentir un sentiment d’impuissance, d’abattement et d’apathie.
  • Situation de déni : La personne touchée peut se sentir coupable ce qui peut entraîner un déni sur sa situation, souvent à cause d’une honte de sa situation
Sources: Wikipedia / Journal du Net

Vous souhaitez éviter les burnouts dans votre entreprise ?

Vous souhaitez créer un espace dédiée à la détente et au bien-être dans votre entreprise ?

Vous avez besoin de conseils dans votre démarche et aimeriez bénéficier de notre expérience dans la création d’espace de détente professionnels ?

Contactez-nous au 01 45 08 80 80 pour prendre RDV à notre showroom, l’essai est gratuit

© Detentation. 2007-2019 - Expert en fauteuil massant et fauteuil de massage - Reproduction interdite - Plan du site