Une démarche QVT pour l’hôpital

Une démarche qvt pour l’hôpital
Une démarche QVT pour l’hôpital

La dernière crise sanitaire nous l’a bien rappelé: l’amélioration des conditions de travail à l’hôpital est une nécessité. Absentéisme, burn-out, arrêts maladie, démission… sont une catastrophe pour notre système de santé. Il est grand temps d’adopter une démarche QVT (Qualité de Vie au Travail) à l’hôpital pour un meilleur quotidien des soignants et des soignés. Petit tour d’horizon.

Qu’est-ce que la QVT ?

La QVT (Qualité de Vie au Travail) est une notion très large et parfois un peu floue… Elle englobe de nombreux aspects de la vie au travail. Pour vous aider à y voir plus clair, on vous livre la définition de la QVT telle qu’elle a été définie en juin 2013 par un Accord National Interprofessionnel (ANI). Selon ce texte, elle se conçoit comme « un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacun, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué ».

Ce même texte stipule que la QVT est « un des éléments distinctifs d’une responsabilité sociale d’entreprise (RSE) assumée ». La QVT s’applique à tous les secteurs professionnels et nécessite une stratégie de mise en place. La QVT englobe l’ensemble des dispositifs et actions permettant d’améliorer les conditions de travail des employés et la performance globale des entreprises. Et les domaines de la santé, du sanitaire, du médico-social n’y échappent pas, bien au contraire.

La QVT à l’hôpital

La problématique de la QVT dans les établissements de santé et de soins, émerge dès le début des années 2000. On parlait alors de RPS (Risques Psycho Sociaux). Savez-vous que le secteur sanitaire, dans son ensemble, est comparé avec le secteur du bâtiment et des travaux publics pour sa pénibilité d’exercice ? Horaires décalés, travail de nuit, garde et rythme de travail, contraintes physiques (travail debout, déplacement et transfert des patients…), charge émotionnelle, stress… Ce sont autant de contraintes inhérentes aux métiers de l’hôpital, des EHPAD et autres maisons de santé.

Envie d’un fauteuil bien-être chez vous ou en entreprise ?

Une question ? Un essai ? Un devis ?

  • En 2010, la Fédération Hospitalière de France (FHF), la Haute Autorité de Santé (HAS) et l’Agence Nationale d’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) démarrent une série de travaux.
  • En 2014, la HAS intègre la QVT dans son référentiel de certification. Du point de vue de la HAS, la QVT rassemble « l’ensemble des actions permettant de concilier l’amélioration des conditions de travail des salariés et la performance globale des établissements de santé ».
  • Tout établissement de santé a le devoir de mettre en place une politique QVT. Une exigence qui a été renforcée dans le référentiel 2018 et 2021.
  • Sans compter qu’en décembre 2016, la ministre Marisol Touraine, présente la stratégie nationale d’amélioration de la QVT des professionnels de santé et met en exergue le lien entre conditions de travail et qualité des soins.
  • Depuis juillet 2018, un Observatoire national de la qualité de vie au travail des professionnels de santé et du médico-social est chargé de faire des propositions à partir d’expériences de terrain pour optimiser la qualité de vie au travail. On peut dire que la QVT n’est plus un détail dans le monde médical.

Pourquoi un tel mal-être à l’hôpital ?

Depuis le début des années 2000, les établissements de santé ont connu de nombreuses réformes. Des évolutions en cascade, des profondes mutations qui ont chamboulé l’équilibre du personnel soignant et administratif de ces établissements. Qu’ils soient publics ou privés, médicaux, sociaux ou médico-sociaux. Nouvelles responsabilités, nouvelles exigences de qualité, nouvelles technologies, restrictions budgétaires, vieillissement de la population… 

Des bouleversements qui viennent transformer l’organisation, les conditions de travail et le quotidien du personnel. Avec comme conséquences : intensification du rythme de travail, réduction des temps de concertation, dégradation des relations aux patients, tensions dans les rapports au travail… Des difficultés observées grâce aux indicateurs sociaux dans le rouge : absentéisme, burn-out, arrêt maladie, départ, turn-over… Des indicateurs qui clament le mal-être du personnel hospitalier.

Que peut (réellement) changer la QVT ?

La QVT est multifactorielle, elle va s’attaquer à différents pans de la vie au travail. On a coutume de les regrouper en cinq domaines :

  • Emploi et relation employeurs/employés
  • Conditions de travail et protection sociale
  • Dialogue social
  • Santé et sécurité au travail
  • Développement du capital humain

Cette démarche QVT devient une politique managériale, un véritable état d’esprit, une nouvelle façon d’envisager le travail au quotidien. La QVT nécessite de construire une véritable stratégie unique pour chaque établissement. Un guide méthodologique est à adopter pour mettre en place les bons outils. Des outils, à utiliser seul ou à associer, qui vont venir améliorer les conditions de travail des soignants. Proposer un hôpital plus adapté, plus à l’écoute et plus séduisant fait partie d’une politique nationale pour assurer l’avenir du système de santé.

Les salles de détente pour améliorer la QVT à l’hôpital

Pour améliorer la santé et la sécurité au travail à l’hôpital, tout ce qui est aménagement de salle de repos, installation de salle de sieste, création d’espace détente est l’un des outils à mettre en place. Ce lieu de détente, à quelques pas du lieu de travail, apparaît comme un cocon indispensable. Dans une pièce équipée pour être à la fois ergonomique, confortable, harmonieuse, avec un design et une décoration adaptés, le lâcher prise devient possible. C’est une véritable bulle de douceur pour se ressourcer, pour écouter de la musique, pour boire un café au calme, pour échanger, pour faire une pause ou tout simplement pour respirer.

Des fauteuils massants pour améliorer la QVT à l’hôpital

Les troubles musculosquelettiques (TMS) n’épargnent pas le personnel hospitalier, bien au contraire. La répétition des gestes, le port des patients, le travail debout… sont autant de facteurs qui aggravent les TMS. Ces douleurs musculaires, tendinites, lombalgies, sciatiques, cervicales sont la première cause de maladie professionnelle. Et c’est plus que vrai dans le secteur de l’aide et des soins à la personne.

Selon l’Assurance Maladie, les TMS constituent 95 % des maladies professionnelles reconnues dans le secteur sanitaire et médico-social, 20 % des accidents du travail, et 60 % des arrêts de travail du secteur sont liés au mal de dos. La sphère sanitaire est celle qui connaît le plus de lombalgies devant le BTP. Alors, l’installation de fauteuils de massage, de fauteuils de relaxation et de fauteuils de sieste, va contribuer au mieux-être du personnel. On ne va pas vous mentir, à lui tout seul un fauteuil massant ne va pas « guérir » les TMS. Mais offrir une parenthèse de massage et de bien-être au personnel permet de réduire les risques de lourdes pathologies.

QVT à l’hôpital : une politique nationale en marche

Avec la crise sanitaire de plus en plus d’établissements de santé se lancent dans l’installation de salle de repos et de détente pour leurs équipes. De plus en plus de maisons de soignants voient le jour, un lieu ressource pour le personnel. Dans ces salles et ou maisons, différentes activités sont proposées autour du bien-être, de la détente, de la relaxation sous toutes ses formes. Yoga, méditation, sophrologie, art-thérapie, chant… Des conférences ou ateliers voient aussi le jour. La salle de repos à l’hôpital devient le cocon de tous les possibles ! En s’aérant le corps et l’esprit, le personnel décompresse et repart ragaillardi pour le travail restant.

« Entre mars 2020 et octobre 2022, nous avons livré 120 fauteuils massants à des hôpitaux, EHPAD et autres établissements de santé. Nous sommes persuadés que prendre soin du personnel hospitalier, c’est prendre soin de nous ! Un soignant heureux au travail, s’occupera encore mieux de nous, quand nous serons son patient, le plus tard possible évidemment… ». Jonathan Cohen, Fondateur de Détentation

Le petit + de Détentation

Nous nous occupons de l’aménagement de votre salle détente au cœur de votre hôpital ou tout autre établissement de santé. Grâce à notre architecte diplômée nous transformons pour vous un espace perdu en une bulle de repos. Des premiers plans, au suivi de chantier jusqu’à la mise en route des fauteuils, reposez-vous sur nous !

Les réponses à vos questions sur la démarche QVT à l’hôpital

Qu’est-ce qu’une démarche QVT à l’hôpital ?

Une démarche QVT (Qualité de Vie au Travail) est une approche qui profite aussi bien aux employés qu’aux employeurs. Elle s’intéresse à la santé des salariés de l’établissement de santé. Réduire le mal-être au travail, l’absentéisme, l’épuisement professionnel… Tels sont les objectifs d’une démarche QVT. C’est un projet à construire collectivement et pour repenser les conditions de travail.

Comment mettre en place une démarche QVT à l’hôpital ?

Pour mettre en place une démarche QVT vous devez suivre ces 4 étapes :
Dressez un état des lieux de la QVT dans votre établissement de santé.
Concevez un plan d’actions à mener pour favoriser la QVT.
Faites connaître ce plan au personnel pour qu’il en soit informé et qu’il en profite.
Mesurez les performances de vos actions pour continuer à progresser car la QVT est une démarche d’amélioration continue.

Comment réaliser un diagnostic QVT ?

Pour réaliser un diagnostic QVT vous allez avoir besoin d’outils pour mesurer la satisfaction du personnel. Il existe de nombreux guides méthodologiques, des questionnaires types sur les sujets concernés par la QVT à adapter à votre entreprise. Vous pouvez également mener des enquêtes qualitatives ou quantitatives ou créer des groupes de travail pour dégager les problématiques principales.

Quelle est la première étape d’une démarche de QVT selon l’Anact ?

La première étape d’une démarche QVT selon l’Anact est l’étape de l’identification des enjeux. Ce n’est ni un cahier de doléances, ni une liste des dysfonctionnements mais une projection vers demain. En prenant le temps de répondre à différentes questions, l’identification des axes de progression va apparaître. C’est la base de toute démarche QVT.

Envie d’un fauteuil bien-être chez vous ou en entreprise ?

Une question ? Un essai ? Un devis ?

LIVRAISON / INSTALLATION

Partout en France

LE MEILLEUR PRIX

On vous le garantit

PAIEMENT SÉCURISÉ

3X ou 4X
jusqu’à 2 000 €

DES GARANTIES

3 ans minimum

Panier
Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • UGS
  • Notes
  • Prix
  • Stock
  • Disponibilité
  • Ajouter le produit
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
  • Attributs
  • Custom attributes
  • Custom fields
Click outside to hide the compare bar
Comparer
Retour haut de page